Un peu de technique

Les crayonnés sont souvent appréciés des lecteurs. Dans l’album 2 de Brian Bones, il y avait un bonus où je présentais entre autres choses, un crayonné de décors urbains.

Ici, je vais vous proposer de découvrir ma méthode de travail.

C’est toujours un crève-coeur de devoir encrer sur le crayonné et de ce fait, de le perdre. Le dessin au crayon est très nuancé, on pourrait même dire qu’il est plus « vivant ». Voici donc comment j’ai résolu ce problème et pu garder, depuis des années, mes crayonnés. Cela se passe en 5 étapes… Oui, oui, c’est un métier très exigeant!

Donc la première étape  sera la réalisation du crayonné. Je dessine sur un format 36 X 48, soit pratiquement un double A3. Cela me permet de soigner les détails et de me ménager un confort de réalisation. Pour info, j’utilise un crayon HB ou un porte-mine 0,5 HB.

02-cray
1ère étape: Le crayonné.

C’est là que je décide de garder le crayonné. Je le scanne donc au format 1/1. Je le passe en quadrichromie (CMJN) et supprime les couleurs magenta, yellow et noir dans les niveaux de photoshop. Reste donc le cyan (bleu). J’imprime le crayonné en bleu sur une feuille  schoeller  36 X 48.

02-bleu
2ème étape: Le passage au bleu

 

C’est sur cette feuille que je vais encrer le dessin. Pourquoi en bleu? Parce que lors de l’étape de scan du dessin que j’aurai encré, le bleu sera brûlé et je ne garderai que le trait noir.

Voici donc la troisième étape, celle de l’encrage. Pour ce travail, j’utilise des feutres ZIG que je trouve excellents, de l’encre de chine, et de la gouache. J’utilise également le pinceau pour les grandes surfaces noires et des traits d’avant-plan qui doivent être plus épais. Le dessin imprimé supporterait la mise en couleur directe, les encres que j’utilise résistent à l’eau.

02trait
3ème étape: L’encrage.

L’étape suivante consistera à scanner cet encrage, le réduire au format de parution ( 24X 32) et placer les textes et les phylactères dans les cases. J’aime bien garder les dessins sans texte. À chacun ses petites manies!

02-trait
4ème étape: Mise en place des textes.

La 5ème étape est la mise en couleur. Elle est confiée à mon frère, Stibane. Je n’ai pas besoin de trop lui donner de consignes, il sait ce que je veux. C’est l’avantage d’être jumeaux!

BB03-02COL
5ème étape: Mise en couleur.

Il arrive que je procède à des corrections mineures sur le dessin scanné. Il s’agit le plus souvent d’un trait que je ferme ou que je modifie. Jamais rien de majeur. Si une correction majeure devait être faite, ce serait sur la planche originale. Par exemple, il m’arrive de recommencer une case qui ne me plaisait pas. Je la dessine sur papier, la rescanne et la réintroduis dans la planche au trait scannée. D’autres fois, je découpe dans la planche originale pour réinsérer un visage, un détail que je veux changer. En gros, la technique reste classique, il y a juste un outil supplémentaire qui est l’ordinateur.

Publicités

4 réflexions sur « Un peu de technique »

    1. C’est dans mon imprimante. Une epson all-in-one. WF-7620. Avant j’avais une Brother du même type. Je mets sans problème du 250 gr. dedans.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s