Un peu de poésie…

 

nina-com-couverture-2127

Il y a plus de dix ans, j’étais en festival à Faches thumesnil, près de Lille. J’étais plongé dans mes petits dessins quand une lectrice m’a abordé, du moins, ce que je pensais être une lectrice 🙂

Elle avait à la main un carton de dessins et souhaitait me montrer ses travaux. C’est souvent un peu embarrassant parce que si ça ne me plaît pas je ne sais pas trop comment le dire à la personne, je sais combien il est difficile de montrer son travail, combien on peut se fragiliser en dévoilant ses dessins pour les soumettre à la critique. À priori, il y a toujours des choses positives à trouver donc je commence  toujours par là.

Dans ce cas, Maryline Baudoin, c’est son nom, avait réalisé plusieurs planches à l’aquarelle, très douces, très légères. L’album en projet portait le titre de « Placine Renard, là où le canal s’élargit ». Ouf ! je n’aurais pas à essayer de lui dire poliment que c’était mauvais… Parce que c’était beau, poétique, bref, j’ai été séduit.

Cet album, elle l’a édité et il a fait partie de la sélection officielle au FIBDA, Festival International d’Alger. Après quelques années, sa fille l’a rejointe et elles ont créé ensemble : « dit en bulles ».

Capture d’écran 2020-01-10 à 10.24.02

Maryline sort maintenant son quatrième ouvrage. C’est un livre illustré: « NINA ». Voici ce qu’elle en dit:

«  Tout au long d’un conte illustré, poétique et un brin philosophique, Nina avance au gré des lumières qui l’emportent. Elle se pose là où elle ne pensait jamais se poser.
Toujours avec sa pancarte et la conviction que chacun peut faire quelque chose, elle en arrive à faire ce qu’elle n’avait jamais imaginé faire.
L’étoile de Nina est un livre, sa planète une chance. Son nom lui tombe du ciel et son message est un rêve bleu. »

C’est le message qu’elle veut faire passer pour dire qu’un autre monde est possible et faire en sorte que nos petits aient aussi leur planète à eux.

C’est probablement son album le plus personnel, ses petits enfants, plus tard ne pourrons que se sentir privilégiés d’avoir reçu un tel héritage.

Un peu de poésie et de douceur dans ce monde de brutes, ça fait du bien.

Cet album hors du temps est difficile, voire impossible à trouver en librairie, mais via son site vous pourrez vous le procurer. Le Facebook de sa structure d’édition « dit en bulles » vous apprendra où elle est en dédicace, ses activités et vous pourrez y faire la connaissance de Maryline Baudoin plus en détail.

Allez vous y promener !

marylinebaudoin.com

https://www.facebook.com/ditenbulles/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s