Une longue discussion !

Au départ, Nicolas Walthéry qui anime le Facebook officiel de François Walthéry voulait aborder le sujet de l’avenir de la BD. François et moi devions donc parler en direct sur ce thème. Comme prévu, nous avons vite digressé et ça part dans tous les sens. C’était très amusant et des choses sont quand même dites.

Attention, ça dure plus d’une heure et demi. On rit, on est parfois sérieux, moi c’est le monde de la BD que j’aime, on est sérieux sans se prendre au sérieux et comme l’a déjà dit François:   » On ne sera pas riche, mais qu’est-ce qu’on se sera amusés ».

Il n’empêche que quand un crétin ose dire de la BD qu’elle est un hobby ou un à-côté, là ça rigole moins. N’est-ce pas François ?

Allez, je vous invite à nous retrouver avec Nicolas en cliquant sur l’image ci-dessous.Vous allez bien vous amuser.

Capture d’écran 2019-08-23 à 14.21.56

Publicités

1er prix pour « Braquages & Bras Cassés » !!!

On a gagné!!

En effet, « Braquages & Bras Cassés » a reçu le Prix Sang 9 du 5ème Festival International du Film Policier de Liège qui récompensait la meilleure BD policière de l’année 2010.

Une très grande satisfaction pour nous deux, ainsi que pour La Boite à Bulles !

La FNAC, que nous remercions, va donc prendre 500 exemplaires qui seront (re)proposés aux lecteurs qui n’auraient pas encore acquis l’album… Que dis-je, ce nouvel indispensable! Des dédicaces et une mise en valeur de la BD seront organisés à la FNAC de Liège. Vous serez tenus au courant comme d’habitude.

Voici quelques photos de le remise des prix à laquelle Georges a dû se rendre sans moi (cloué au lit par une angine carabinée).

Image 1.png

Remise du prix à G. Van Linthout par Didier Reynders.


Image 2.png

Georges entouré par D. Reynders et le jury BD dont Batem au micro.

 

Image 3.png

Georges savoure son prix aux côtés de Bob de Groot, membre du jury et auteur BD.

 

 

Interview de G. Van Linthout

Georges a répondu aux questions de Michel Dimmock, fan de BD, chasseur de dédicaces et créateur du blog « 9ème Art », qu’il a rencontré au festival de Contern cet été. L’interview porte sur Braquages & Bras cassés, mais aussi sur toute la carrière de Georges et ses projets à venir. L’article est en plus illustré de nombreux dessins et photos.

Un petit extrait pour vous mettre l’eau à la bouche:

« De quels auteurs BD est-tu fan ?

De beaucoup d’auteurs. Milton Caniff, Tillieux, Cosey, Baru… Je n’ai pas de fan attitude, mes goûts et mes influences sont très variés. J’aime la BD en général. Je lis beaucoup de choses de jeunes auteurs mais je reste très «vieille école». Je reviens régulièrement sur Blueberry, Spirou (de Franquin), etc … Une BD qui m’a marqué c’est Silence de Comès. Elle m’a vraiment donné envie de dessiner en noir et blanc. Beaucoup de BD américaines de type indépendantes me plaisent également. J’ai également un faible pour des BD espagnoles et des dessinateurs comme Gimenez. En vacances je lis El jueves, la série Genaro me fait hurler de rire. J’ai lu aussi des mangas pour comprendre leur manière de raconter. Tout m’intéresse.« 

Rendez-vous sur le blog 9ème Art pour retrouver l’interview complète!

Festi BD Braquages, le retour!

Et voilà, nous sommes de retour du festival de BD de Moulins.

L’album a très bien fonctionné, nous avons pu toucher un public très divers. « Braquages et bras cassés » à suscité l’enthousiasme des « vieux fans » aussi bien que des nouveaux lecteurs et lectrices. Nous sommes donc revenus très contents de voir que notre travail ne passe pas inaperçu. il y a d’ailleurs des réactions sur le blog. Les critiques sont plus que bonnes. N’hésitez pas à aller en lire quelques unes sur le site de la boîte à bulles

Pour rappel, cet album sera en librairie dès ce jeudi 18 mars. Plusieurs séances de dédicaces sont déjà prévues en Belgique. Nous vous tiendrons informés au fur et à mesure.

Voici deux photos du Festi’BD de Moulins.

ben_geo

A la table de dédicaces. Nous allons entamer les hostilités!

jumelles

Quand des jumeaux rencontrent des jumelles!

 

Photos de l’expo à Chimay

Comme nous vous l’avions dit, une expo était organisée en septembre et en octobre à Chimay par la Maison du Tourisme et La Boîte à Bulles. Des planches de « Braquages & Bras Cassés » y étaient exposées ainsi que des planches d’autres auteurs de La Boîte à Bulles. Nous y sommes allés avec Georges fin octobre et on s’est livré à une petite séance photo rien que pour vous… Petits veinards!

 

P1000065

P1000063

DSCN8282

DSCN8281

La nuit du lièvre

Après « Gene Vincent, une légende du rock’n’roll », j’ai envie de faire un petit retour en arrière dans la carrière de Georges pour vous présenter « La nuit du lièvre », publié en 2001 dans la Collection Encrages de chez Delcourt.

Le scénario est signé Yves Leclerq, un ami d’enfance de Georges. Ensemble, ils ont aussi publié la série « Falkenberg » (3 albums au Lombard), le one-shot « Conquistador » (Casterman), la série « Twins » (3 albums chez Casterman) et « T-Bone Walker » (un album BD avec un CD de blues chez Nocturnes).

L’action de ce roman graphique en noir et blanc se situe à Hatsburg dans le Nord-Ouest des Etats-Unis, dans les années ’50… A cinq miles de la ville, un très bel érable sycomore est planté au bord de la nationale 87. La nuit, les jeunes du pays roulent à tombeau ouvert sur cette route, la tête pleine de blues, de rock, de filles et de combats de boxe. Surtout qu’après la guerre de Corée, il faut mordre la vie à pleine dents, foncer et encore foncer… Putain d’arbre!

« La nuit du lièvre » est malheureusement difficilement trouvable en magasin aujourd’hui, mais pour en savoir plus et en attendant de le trouver chez un vendeur d’occasions, auprès des auteurs (?) ou sur eBay, rendez-vous sur le site créé par Georges en 2001 pour présenter l’album (cliquez sur l’image pour un accès direct au site).

 

Couverture_bd_2840555336

 

Biographie de Ben Fischer

Benjamin Fischer est né le 4 décembre 1982 à Verviers. Il vit une enfance heureuse en région liégeoise avec ses parents, des artistes de cirque d’origine bulgare. D’abord voué à une carrière de clown-acrobate, il décide finalement de quitter le chapiteau familial le jour de ses 16 ans. Pendant trois années, il erre ainsi sur les routes d’Europe et gagne de quoi vivre grâce à son harmonica.
Lassé de cette vie de bohême faite de filles faciles et de boîtes de raviolis, il décide de rentrer à Liège et de suivre des études de Lettres, une passion de longue date. En 2005, son diplôme d’Anthropologie en poche, il se lance alors dans la rédaction de nombreux textes et scénarios, (théâtre, BD, courts-métrages,…) qui, la plupart du temps, restent dans ses tiroirs. Jusqu’au jour où il rencontre Georges Van Linthout lors d’un festival de musique blues-rock où la bière coule à flot. Ils se découvrent de nombreuses passions en commun et ils se quittent avec la ferme intention de travailler ensemble sur un projet de BD.
Avec Braquages & Bras Cassés qui paraîtra en 2010 aux éditions La Boîte à Bulles, il réalise son premier scénario de BD, qui sera dessiné par Georges Van Linthout.

On reconnait dans ce premier album l’univers de Benjamin Fischer, marqué par la musique rock, le cinéma noir et un attachement aux décors industriels et aux personnages déjantés de sa région.