Une longue discussion !

Au départ, Nicolas Walthéry qui anime le Facebook officiel de François Walthéry voulait aborder le sujet de l’avenir de la BD. François et moi devions donc parler en direct sur ce thème. Comme prévu, nous avons vite digressé et ça part dans tous les sens. C’était très amusant et des choses sont quand même dites.

Attention, ça dure plus d’une heure et demi. On rit, on est parfois sérieux, moi c’est le monde de la BD que j’aime, on est sérieux sans se prendre au sérieux et comme l’a déjà dit François:   » On ne sera pas riche, mais qu’est-ce qu’on se sera amusés ».

Il n’empêche que quand un crétin ose dire de la BD qu’elle est un hobby ou un à-côté, là ça rigole moins. N’est-ce pas François ?

Allez, je vous invite à nous retrouver avec Nicolas en cliquant sur l’image ci-dessous.Vous allez bien vous amuser.

Capture d’écran 2019-08-23 à 14.21.56

Publicités

Des belles rééditions !

Cette année sera l’année des rééditions. Tout prochainement, Glénat/Vents d’Ouest réédite les deux albums que j’ai réalisés avec Rodolphe, à savoir: « Mojo » et « Celui qui n’existait plus ».

Il ne s’agit évidemment pas de refaire ce qui a été fait. En l’occurence, les albums sont des cartonnés et non plus des couvertures souples. Pour ce qui concerne Mojo, la nouvelle impression sera de meilleure qualité et permettra de profiter de tous les détails du dessin. Vous comparerez !

Pour l’occasion, j’ai également réalisé deux nouvelles couvertures. et la maquette finale est très belle.

Ci-dessous, deux liens pour retrouver Mojo et celui qui n’existait plus:

Capture d’écran 2019-08-20 à 17.42.12Capture d’écran 2019-08-20 à 17.42.33

Et les deux nouvelles couvertures.

C1C4Mojo-OK

C1C4 celui qui nexitait Mojo Ne-1

Je les dédicacerai au stand Glénat à BD Bruxelles le dimanche 15 septembre, mais je vous en reparlerai dans un prochain post.

C’est la fête!

Juste pour le plaisir !

Hier c’était la fête à Cheratte-hauteurs. Comme chaque année, Nous étions conviés, François Walthéry et moi à dédicacer nos albums sous le chapiteau de Hoignée (quartier du village). C’est une séance de dédicace un peu informelle et bon enfant, accompagnée de la fanfare des cadets de la marine. Il n’empêche que malgré la météo apocalyptique de cette matinée, les lecteurs étaient au rendez-vous. Parmi eux, quelques nouveaux lecteurs à qui Brian Bones a eu l’heur de plaire, et c’est tant mieux.

Je les remercie tous pour leur fidélité ou leur venue. La bonne humeur était au rendez-vous.

Un merci spécial à Antonio qui, comme d’habitude nous a gâtés en nous offrant des rochers et de la sauce bolognaise maison (à tomber mort) préparés par sa fille.

rbt

Plus tard, en début de soirée, Tchantchès s’était déplacé d’Outremeuse pour endosser son costume du comité des fêtes de Sabaré (autre quartier du village). C’est un événement très rare de voir Tchantchès sortir de son quartier. L’occasion de faire une petit dessin dans le livre d’or de Tchantchès, et pour François, de poser en plus, avec le chapeau du nouveau costume de Tchantchès sur sa grosse tête :-)! Ça lui sied à ravir, non?

Voilà, en attendant des nouvelles de Brian Bones 4, vous êtes ainsi au courant de la vie frénétique des dessinateurs de BD.

Grande expo-vente à ne pas rater !

Le 14 juin, les éditions, très actives, du « Chaînon manquant » et la librairie « Eco del Nord » organisent une expo-vente à la librairie:

« Eco del Nord »-Rue de la régence, 46 à Liège.

Le vernissage aura lieu de 19 à 22 heures le vendredi 14 juin et l’exposition sera visible jusqu’au 21 juin aux heures d’ouverture.

Capture d’écran 2019-05-29 à 15.15.38

 

Brian Bones… On en parle et même en néerlandais!

Avant de vous dévoiler les dernières pages de « L’Alibi de W-C Williams », je vous invite à vous rendre sur la page ci-dessous. Vous y lirez une belle chronique de « Corvette 57 » et vous pourrez entendre une interview de votre serviteur.

Le tout a été fignolé par Jacques Schrauwen, journaliste à la RTBF qui tient une chronique BD régulière, éclectique et surtout, ce que j’apprécie, sans exclusion de genre.

Capture d’écran 2019-05-17 à 14.41.43

J’en profite également pour vous signaler que je serai présent au festival BD de Eindhoven ce samedi 18 mai. En effet, Brian Bones a désormais droit à une traduction néerlandaise. Je ne serai pas le seul Belge francophone à ce festival et en plus ça a l’air très bien. Eindhoven ce n’est pas très loin, venez faire un petit coucou!

Capture d’écran 2019-05-17 à 14.44.46

Le mystère s’épaissit!

De plus en plus mal barré, le jeune Don! Est-ce que sa planque est vraiment un choix judicieux ?

La planche 3 de « L’alibi de W-C Williams » pose la question!

Je compte 16 cases, et pas que du gros-plan! Ce nombre élevé de cases devient rare sur une planche de BD, on en est souvent à 10 de moins actuellement. Au Lombard, nous avions une obligation d’une moyenne de 8 cases par planches avec un suspens en fin de planche. Ça venait de la parution en magazine où on devait pousser le lecteur à tourner la page ou a revenir la semaine suivante. Cette technique est restée bien présente dans la BD, ça rythme le scénario.

Je remarque également que le porche d’entrée de la maison sera réutilisé dans le quatrième album de Lou Smog: « La mémoire de la montagne ». Vous pourrez vérifier lors de la parution de la deuxième intégrale qui ne tardera plus très longtemps.

03alibi

 

Exhumation! On réveille les morts!

Je mets la dernière main… La toute dernière, au volume 2 de l’intégrale de Lou Smog. Quand les boulons seront bien serrés, je ferai un post là-dessus.

En attendant, avec Charles Detournay, nous avons recherché les archives qui serviront à alimenter le dossier accompagnant ce deuxième volet. C’est au cours de ces recherches que je suis immanquablement retombé sur mes toutes premières planches publiées. J’avais déjà pensé à les rassembler en un petit recueil à tirage limité, et Charles m’y encourage. Bien sûr, elles sont à mon sens, assez maladroites, mais en les regardant le plus objectivement possible, j’y retrouve les prémisses de Lou Smog. Et puis pourquoi avoir honte? J’ai déjà posté les planches de l’histoire intitulée « LUCY » il y a quelques mois. Je vous propose ici la première histoire publiée à ma sortie de l’école. Je l’ai réalisée à l’âge de 24 ans… My God!

C’était dans le magazine « Ice Crim’s », un beau magazine polar où on retrouvait pas mal de gens que j’ai connu lors de mes études. C’est dans le numéro 4 du mois de mai 1985 que cette histoire fut publiée. Il n’y aura eu que 5 numéro de ce magazine, mais il m’a permis de publier sur un beau support, j’étais bien entouré et la rédaction du Lombard m’a repéré grâce à cette publication.

Revue_5722

Comme j’aime ménager le suspens, je ne vous livrerai pas toute l’histoire d’un coup. Ben oui, il faudra faire comme au temps des magazines, être patient pour connaître la fin.

Voici donc les deux premières planches de l’histoire courte: « L’alibi de W-C Williams ».

01alibi

02alibi